GIS-Blog.fr

Author: Florian B (page 1 of 4)

QGIS – Récupérer des palettes de couleurs depuis ColourLovers.com

Voici un nouveau script qui permet de récupérer une palette de couleur à partir du site ColourLovers.com

  1. Aller sur le site : ColourLovers.com et choisir la palette qui vous convient.
Colour2

ColourLovers.com

2. Lancer le script en renseignant l’URL et le nom de la palette que vous souhaitez importer

Colour1

Colours

3. Pour vérifier que la palette a bien été ajoutée, aller dans le gestionnaire de symboles

Colour6

Le script est  actuellement disponible ici.

J’en profite également pour remercier D. Lys pour son aide sur Georezo.

QGIS – Afficher le Cadastre (WMS) de plusieurs communes

Depuis quelques temps maintenant le cadastre est accessible via un service WMS : https://www.cadastre.gouv.fr/scpc/pdf/Guide_WMS_fr.pdf

Mais le problème, c’est qu’il faut adapter l’URL en modifiant le code INSEE pour chaque commune que l’on souhaite ajouter :

 http://inspire.cadastre.gouv.fr/scpc/[codeINSEE].wms?

Du coup, pour faciliter l’ajout du cadastre (WMS) de plusieurs communes dans un projet QGIS, j’ai créé  plusieurs scripts (Processing) qui permettent à partir d’une couche COMMUNES comprenant le nom et le code INSEE  de chacune d’elles, de charger les flux WMS correspondant.

cadastre1

Liste des scripts disponibles

Comme vous pouvez le voir ci-dessus, il est possible de charger l’intégralité des éléments du cadastre (WMS – Ajout du cadastre) ou bien de les charger individuellement.


 

Exemple avec 8 communes dont je souhaitais afficher le cadastre :

cadastre2

cadastre3

cadastre4

 

Les scripts sont actuellement disponibles ici et prochainement ajoutés au dépôt officiel QGIS-Processing.

MAJ du 20/03/2016 : ​Ajout des paramètres WIDTH / HEIGHT (1280×1024).

WIDTH / HEIGHT : Les largeurs / hauteurs de l’image
L’utilisateur doit spécifier la largeur / hauteur de l’image dans le service WMS GetMap.
Les images ne seront pas rendues si elles ne respectent pas cette taille mais un code d’erreur http Bad Request (400) est renvoyé.
La taille sera au minimum de 100×100 et au maximum 1280×1024.

Flux WMS et WFS pour QGIS

Etant régulièrement en train de courir après des flux WMS ou WFS, j’ai décidé de créer deux listes (non exhaustives) de flux WMS et WFS. N’hésitez pas à amender ces listings ou à me faire part de manques.

 

Rappel pour ajouter des flux dans QGIS depuis un fichier xml :

  1. Menu « Couche » / Ajouter une couche / Ajouter une couche WMS ou WFS
  2. Cliquer sur charger et sélectionner le xml
  3. Sélectionner les flux à importer
  4. Importer

Nouveau look pour GIS-Blog.fr

Le blog s’est offert un petit ravalement de façade et utilise maintenant le thème wordpress Lingonberry créé par Anders Norén.

Générer un style catégorisé sur QGIS à partir d’un fichier CSV

Après avoir lu un article de José Guerrero :  Cómo establecer el color de un rasgo (feature) dependiendo de los valores de los atributos con PyQGIS  l'idée m'est venue de créer ces 2 scripts python/processing qui permettent de générer un style catégorisé à partir d'un fichier CSV dans lequel on trouve des informations de couleur.

– le premier script nécessite 3 colonnes : Red – Green – Blue : CSV_R-G-B_to_categorized_style.py

– le second a besoin d'un seul champ de couleur : R,G,B ou Hexadécimal :  CSV_RGB_or_HEX_to_categorized_style.py

Style

Exemple réalisé à partir de la donnée Corine Land Cover de la Réunion.

MAJ du 10/03/2015 : ​Quelques corrections ont été apportées sur les scripts pour gérer les fichiers vecteurs multi-parties et 25D.

MAJ du 10/06/2015 : ​Les scripts sont maintenant disponibles sur le dépôt officiel de QGIS-Processing.

Plus d'infos sur la création d'un script python/processing.

Mais ou sont les opérateurs de drones autorisés sur le territoire Français?

Je vais rentrer progressivement dans les étapes de ce projet dans lequel je me suis lancé en début d'année.

Objectif :
Voyant l'intérêt pour les drones croitre, je me suis demandé si il existait un fichier disponible référençant les opérateurs. Le but est de les identifier suivant leurs activités (communication, vidéo, photographie aérienne…) et de réaliser une cartographie afin de pouvoir facilement trouver l'opérateur de "proximité" correspondant au(x) besoin(s). 


1. Je trouve un fichier créé et mis à jour par la DGAC, disponible sur le site du ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie mais le problème c'est le format : PDF 

2. Je tente quand même le passage du .pdf en tableur, j'obtiens un fichier inexploitable en l'état qu'il me faut remettre en forme grossièrement pour réaliser un premier test carto.

3. L'utilisation de ce fichier étant assez laborieuse, je me dit que le plus simple c'est de demander à la DGAC de libérer son fichier. Je leur envoie donc un petit tweet @DGACfr avec mon premier test carto pour leur montrer l'intérêt de cette donnée en mettant @datagouvfr dans la boucle. Je précise aussi qu'en libérant le fichier je pourrai leur faire remonter des erreurs constatées dans les adresses. Et surprise :

4. Là je me dis que ça va être compliqué d'obtenir quelque chose de leur part. Finalement le plus simple c'est peut être de faire le boulot soi-même! A partir de Juillet :

– je télécharge le dernier fichier mis à disposition de la DGAC (fichier du 02/07/2014)
– j'exporte le fichier en tableur  
– je commence à nettoyer le fichier, en essayant de vérifier les adresses et j'ajoute les sites internet que je trouve
– je géocode les opérateurs avec le plugin QGIS mmqgis

5. Fin Septembre, me voilà avec un fichier GeoJSON localisant les opérateurs (plus de 700).
Le fichier
 est loin d'être parfait mais je le mets à disposition ici.

Les exploitants en activités particulières au moyen d'aéronefs télé-pilotés au 02/07/2014 

Bilan : On en est pas encore au stade de l'identification des opérateurs suivant leurs activités mais c'est déjà un bon début.

Les suites envisagées  :

  • géocoder les 55 opérateurs de Juillet qui ne l'ont pas été de manière automatique
  • améliorer le géocodage automatique : car plusieurs opérateurs sur le même point si le géocodage s'est fait à la commune
  • mettre à jour le fichier en utilisant un fichier de la DGAC plus récent (à l'avenir on pourrait faire une mise à jour tous les 6 mois à plusieurs ça peut aller vite)
  • ajouter de nouvelles informations (Scénarios, Activités,…)
  • contacter la Fédération Nationale du Drone Civil pour croiser le fichier avec celui de leurs adhérents 
    [La FNDC vient de me contacter suite à cet article. Elle souhaite s'investir dans l'amélioration et le maintien de ce fichier en mettant à disposition le listing de ces membres]
  • créer un fichier similaire pour les constructeurs de drones ayant reçu une attestation de conception pour la France

Si vous avez des propositions d'améliorations ou si vous êtes motivés pour participer à ce projet alors n'hésitez pas à me contacter.

————————————————————–

MAJ du 01/03/2015 : ​La dernière version de la carte est visualisable ci-dessous et disponible ici.

 

Découper un rasteur suivant une grille et récupérer les coordonnées du coin haut gauche dans le nom de l’image en sortie

1. Ouvrir le rasteur dans QGIS

2. Aller dans Vecteur/Outils de recherche/Grille vecteur pour construire votre grille (polygones) suivant l'emprise de l'image (Nota : je vous conseille de faire un arrondi : + pour les max et – pour les min )

grid

3. Créer un nouveau champ dans lequel on va calculer les coordonnées du coin haut gauche de chacune des mailles : "XMIN"  || '_' ||  "YMAX"

4. Ensuite, on va séparer la couche vectorielle en autant de couches que de mailles en allant dans Vecteur/Outils de gestion des données/Séparer une couche vectorielle.

En sortie, l'outil va récupérer la valeur de l'identifiant unique dans le nom de fichier en structurant le nom de fichier de la manière suivante : COUCHEDEDEPART_CHAMPUTILISE_VALEUR grille_XY_HG__756300_6541400.shp

separer


5. Dernière étape via le Terminal sur Mac OSX : 

– Accéder à GDAL : export PATH=/Library/Frameworks/GDAL.framework/Programs:$PATH
– Adapter et lancer la commande suivante qui va pour chacun des fichiers .shp découper l'image définie et récupérer les coordonnées dans le nom de fichier en sortie :

Nota : En rouge les éléments à modifier.

#Répertoire des fichiers en entrée et en sortie
in='/…/rep_shp_in/'

inr='/…/rep_img_in/'
out='/…/rep_img_out/'
#On boucle sur chaque shape pour découper l'image
for entry in "$in"/*.shp
do
#On extrait les caractères à conserver pour le fichier en sortie

fichier=$(echo "${entry##*/}" | cut -c15-27)
#On lance le découpage du rasteur suivant un fichier shp
gdalwarp -q -cutline "$in""${entry##*/}" -crop_to_cutline -dstalpha -of GTiff 
"$in"'dsm.tif' "$out""$fichier".tif
done

5bis. La même chose en créant un .bat à éxécuter via OSGEO4W sur Windows : 

@echo on
REM Répertoire des fichiers en entrée et en sortie
set in=C:\…\rep_shp_in\
set inr=C:\…\rep_img_in\
set out=C:\…\rep_img_out\img\
REM On boucle sur chaque shape pour découper l'image
for /F %%f in ('dir /B /A-D %in%*.shp') do ( call :extr "%%f" )
goto :fin
:extr
set nom_de_fichier=%~n1
REM On extrait les caractères à conserver pour le fichier en sortie
set nom_sortie=%nom_de_fichier:~14,30%
REM On lance le découpage du rasteur suivant un fichier shp
gdalwarp -q -cutline %in%%nom_de_fichier%.shp -crop_to_cutline -dstalpha -of GTiff %inr%dsm.tif %out%%nom_sortie%.tif
:fin

Et voilà, mon rasteur de départ a été découpé en 62 images de 200*200 mètres nommées par les coordonnées du coin haut gauche (exemple : 754700_654100.tif).

Utiliser ogr2ogr pour créer un .dxf 3D à partir d’un fichier .shp 2D

Il y a quelques temps Loïc me demandait comment il pouvait passer des courbes de niveau générées par QGIS en .shp 2D (avec un champ ELEVATION) en un .dxf 3D. Je lui ai conseillé d'utiliser ogr2ogr avec la commande suivante :

ogr2ogr -f "DXF" C:\…\…\CdN\CdN_PR_AUTOCAD.dxf C:\…\…\CdN\CdN.shp -zfield "ELEVATION"

-f format_name : retourne le fichier au format désiré, (ESRI Shapefile par défaut).

-zfield field_name : (à partir de GDAL 1.8.0) utilise le champ définie pour remplir les coordonnées Z des géométries.

QGIS Server et LizMap en local sur OS X Mavericks

Pour ceux qui ne le sauraient pas encore, LizMap est une solution complète de publication de cartes QGIS sur internet dévelopée par 3Liz.

Après m'être essayé à Installer QGIS Server et LizMap sur Linux openSUSE  je me suis dit pourquoi ne pas tenter de faire la même chose sur OS X de manière à compléter la liste des tutos déjà existants pour Linux et Windows : 

– Installation de Lizmap sous Windows : 
http://docs.3liz.com/fr/lizmap-web-client/installation/windows.html
– Installation de Lizmap sous Linux Debian ou Ubuntu : 
http://docs.3liz.com/fr/lizmap-web-client/installation/linux.html
– Installer QGIS Server et LizMap sur Linux openSUSE
http://www.portailsig.org/content/installer-qgis-server-et-lizmap-sur-linux-opensuse​

Installation de QGIS
Pour commencer, je vous invite à aller faire un tour sur le site de William Kyngesburye pour télécharger et installer la dernière version de QGIS (QGIS-Server est inclu avec QGIS) : http://www.kyngchaos.com/software/qgis ainsi que les frameworks et modules nécessaires à son fonctionnement.

Serveur web
Côté server, Apache et PHP sont pré-installés sur Mac OS X Mavericks, mais il reste à configurer PHP et à adapter quelques informations pour utiliser le serveur web.

1. Activation de PHP : 
– Décommenter LoadModule php5_module libexec/apache2/libphp5.so dans /etc/apache2/httpd.conf 
Nota : faites une sauvegarde avant de faire des modifications : exemple : httpd_old.conf
– Dupliquer /etc/php.ini.default en /etc/php.ini
– Décommenter date.timezone = dans php.ini et compléter. Exemple : date.timezone = Europe/Paris 

2. Après l'activation de PHP, redémarrer Apache en lançant la commande dans le Terminal : sudo apachectl start
Nota : A la place de l’option start, vous pouvez également utiliser restart, stop ou status.
Nota 2 : pour trouver le log aller dans 
/private/var/log/apache2

3. Créer un fichier : phpinfo.php et le sauvegarder dans : /Library/WebServer/Documents (le dossier par défaut dans lequel les sites doivent être déposés)

<?php phpinfo(); ?>

4. Lancer l'url suivante dans votre navigateur : http://localhost/phpinfo.php (Cette page permet de vérifier la configuration de votre serveur.). Vous devriez y trouver des informations sur PDO et PDO_sqlite, CURL, GD dont dépend LizMap.

(La j'ai un doute! Est ce que j'avais déjà fait des installations et/ou des activations, c'est possible, puisque tout est activé chez moi!)

5. Récupérer et installer LizMap Web Client : https://github.com/3liz/lizmap-web-client/releases en décrompressant le contenu du Zip dans : /Library/WebServer/Documents 

1_lizmap

6. Attribuer les droits nécessaires aux répertoires et fichiers :

cd /Library/WebServer/Documents
sudo chown -R username:www temp/ lizmap/var/ lizmap/www
sudo chmod -R 775 temp/ lizmap/var/

8. Aller ensuite dans /private/etc/apache2/ et modifier le fichier httpd.conf  de manière à pointer sur : qgis_mapserv.fcgi

<IfModule alias_module>
     ScriptAliasMatch ^/cgi-bin/((?!(?i:webobjects)).*$) "/Applications/QGIS.app/Contents/MacOS/fcgi-bin/$1"
</IfModule>

<IfModule cgid_module>
</IfModule>

<Directory "/Applications/QGIS.app/Contents/MacOS/fcgi-bin">
    AllowOverride None
    Options None
    Order allow,deny
    Allow from all
</Directory>

9. Ouvrir votre navigateur et lancer l'url suivante : http://localhost/lizmap/www/admin.php (id :admin, mdp : admin) – Si vous n'obtenez pas cette page c'est qu'il y une erreur (problèmes de droits surement)!

Une fois connecté vérifier la Configuration LizMap :

URL du serveur WMS :  http://localhost/cgi-bin/qgis_mapserv.fcgi
Répertoire racine du cache : /Library/WebServer/Documents/temp

10. Afficher les projets de démos inclus dans le paquet et tester.

11. C'est OK! Publier vos projets dans : /Library/WebServer/Documents/lizmap/install et visualiser les en local.

2_lizmap

Exemple de projet publié en local.

 

12. Pour la suite (administration, utilisation du plugin, optimisations), je vous invite à lire la doc de Lizmap : http://docs.3liz.com/fr/

Ouvrir plusieurs fois QGIS sur OSX

Alors que Windows est capable d'ouvrir plusieurs fois la même application à chaque lancement de l'éxécutable, OSX vous renverra simplement à l'application déjà ouverte. Cependant il est parfois nécesssaire de lancer plusieurs projets QGIS simultanément.

Les solutions possibles pour contourner le problème : 

1. Vous aimez éxécuter vos applications en ligne de commande : 

Ouvrir Terminal et éxécuter cette commande : open -n '/Applications/QGIS.app'

2. Vous préférez créer une "application" permettant le lancement multiple :

– Ouvrir Automator (Automator est un application intégrée à OSX qui permet d'automatiser des tâches en quelques clics!) 

– Choisir le type de document : Application

automator

– Chercher l'action : Exécuter un script AppleScript

– Copier le code suivant dans la fenêtre et le compiler (marteau) :
do shell script "open -n '/Applications/QGIS.app' && say I love QGIS"   
Nota : le code en rouge c'est du bonus;)

automator2

– Pour terminer, aller dans Fichier/Enregistrer et choisir le format de fichier Application.

automator3

– C'est fini, vous pouvez lancer QGIS autant de fois que vous le souhaitez.

 

Nota :

– j'ai réalisé cet exemple avec QGIS mais ça vaut aussi pour les autres applications.

– vous pouvez changer l'icone de l'application en Affichant le contenu du paquet de l'application puis dans QGIS2.app/Contents/ vous avez juste à remplacer le fichier : AutomatorApplet.icns par celui que vous souhaitez

Olderposts

Copyright © 2016 GIS-Blog.fr

Theme by Anders NorenUp ↑